Protégez-vous sur Internet et dans la vie réelle

Internet est un outil utile et pratique, toutefois la prudence reste de mise quant à son utilisation.

    • Protégez toujours vos mots de passe et noms d’utilisateurs. Choisissez un mot de passe compliqué (par exemple les premières lettres de chaque mot d’une phrase dont vous vous souviendrez bien). Ne le conservez pas dans votre ordinateur ou sac à main. Evitez d’utiliser le même mot de passe sur tous les sites internet.
    • Ne partagez pas d’informations personnelles sur vous ou votre famille sur les réseaux sociaux, telles que votre adresse, les dates de vos futures vacances ou l’école de vos petits-enfants. Protégez votre compte à l’aide des paramètres de confidentialité. Les photos que vous postez ne doivent pas montrer des informations susceptibles de révéler votre identité.
    • Protégez votre ordinateur avec un antivirus et effectuez des mises à jour régulières.
    • Ne communiquez jamais des informations personnelles (nom, date de naissance, adresse etc.) par téléphone, sms, par e-mail ou sur les réseaux sociaux. Votre banque ne vous demandera jamais de codes personnels (code pin, mot de passe pour online banking).
    • Si une personne vous contacte pour vous annoncer une mauvaise nouvelle (accident, etc.), gardez votre sang froid et raccrochez si on vous demande de payer quoique ce soit. Si vous recevez un e-mail d’un proche au sujet de ses difficultés financières, et vous réclamant de l’argent, c’est probablement un piège, essayez de joindre la personne par téléphone.
    • Si vous recevez un coup de fil d’une personne vous annonçant qu’elle travaille dans les institutions européennes ou pour une autre société que vous connaissez (mutuelle, fournisseurs, etc.) et vous informant que vous avez droit à un remboursement et qu’elle vous demande votre numéro de compte et les codes de votre digipass bancaire, raccrochez tout de suite. Un digipass, ne sert qu’à verser de l’argent, pas à en recevoir. Ne dévoilez jamais les codes générés par votre Digipass. N’effectuez jamais des manipulations avec le digipass sur demande d’une personne au téléphone.
    • Attention aux numéros surtaxés : la victime potentielle reçoit un appel sur son téléphone d’un numéro inconnu qui laisse un message et demande à être rappelé sur un numéro surtaxé que vous ne connaissez pas. Il faut se méfier aussi des sms ou des e-mails qui vous demandent d’appeler de tels numéros.
    • Lorsque vous recevez un e-mail dont vous ne connaissez pas l’expéditeur, méfiez-vous. Si cette adresse semble suspecte, bloquez-la tout de suite comme courrier indésirable. Les auteurs d’e-mails de phishing (ou hameçonnage) tentent d’extorquer des informations personnelles, des données bancaires ou essaient de contaminer un ordinateur privé ou professionnel avec un virus. Ne cliquez pas sur des liens des sms dont vous ne connaissez pas l’expéditeur.
    • En cas de doutes sur certaines factures ou lorsqu’on vous annonce par e-mail ou sms que vous avez payé deux fois une facture, contactez le fournisseur via les coordonnées de contact en votre possession pour vous assurer que vous n’êtes pas victime d’une escroquerie.
    • Vérifiez l’identité des sites sur lesquels vous vous connectez. Lorsque vous utilisez un site de banque en ligne ou faites un paiement chez un e-commerçant, assurez-vous d’être sur la bonne page grâce à la présence du préfixe https// avant l’adresse du site (URL) (le « s » signifie protégé par des protocoles de sécurité). Vérifier aussi que le petit cadenas qui se trouve à côté de l’URL est vert. L’URL du site de votre banque doit aussi être précédée d’un cadenas. Si le cadenas n’est pas présent, ne faites pas de paiement car vos données bancaires pourraient être dérobées.
    • Si vous recevez des messages dont l’expéditeur est inconnu et contenant des fichiers, ne les ouvrez JAMAIS. Ne cliquez pas sur des liens, ne répondez pas.
    • Si vous recevez des e-mails promotionnels dont vous ne voulez pas, vous pouvez vous désinscrire. Les compagnies n’ont pas le droit de contacter les particuliers sans leur consentement, il pourrait donc s’agir d’une arnaque. Les liens de désinscription se trouvent, en général, dans l’e-mail.
    • Si on vous demande des dons, attention car les arnaqueurs se font parfois passer pour des organismes caritatifs. Il faudrait toujours demander qu’ils prouvent clairement leur identité et l’organisme caritatif qu’ils représentent. Méfiez-vous lorsqu’un inconnu vous contacte en ligne et vous demande des informations personnelles. Faites attention aux informations que vous partagez.

(i) Sites internet utiles:

https://safeonweb.be/fr
https://economie.fgov.be/fr/themes/protection-des-consommateurs/les-arnaques-la-consommation/quelques-exemples-darnaques
https://www.bee-secure.lu/fr/themes/arnaques
https://cybersecurityassociation.co.uk/guest-article-5-most-important-cyber-security-tips-for-your-users/
https://cipher.com/blog/10-personal-cyber-security-tips-cyberaware/
https://tecnologia.libero.it/10-consigli-di-sicurezza-informatica-per-lavoro-e-casa-14614[:en]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *